Avec l'éclatement de la bulle immobilière, les Japonais ont pu retrouver des logements plus grands, la surface moyenne d'un logement étant de 96m2 en 2003 (+4.7% en 10 ans). La surface disponible par habitant a augmenté encore plus vite avec 12.19 tatamis en 2003 (+17.1% en 10 ans). Pourtant ces chiffres cachent des différences énormes entre Tokyo/Osaka où il est nécessaire de vivre dans de (très) petits logements et les campagnes ayant de grandes maisons (130m2) de moins en moins occupées ... et oui les campagnes se vident car les jeunes partent en ville trouver du travail.

japanhousingsurface