OCDE_JapanUne fois n'est pas coutume, je vais me lancer dans un billet assez politique. Jugez par vous même la courbe de la dette publique du Japon. Le graphe s'arrête à 2006 avec une dette à 180% du PIB, les chiffres de mars 2008 montrent un taux d'endettement à 194% et ceci alors même que la crise des subprimes ne fait que commencer. J'espère que tout le monde s'est bien amusé et en a bien profité car maintenant le jeu va s'arrêter : Tokyo va devoir fortement augmenter les impôts surtout avec une population vieillissante. Les propriétaires de biens seront solicités tout comme les salariés. C'est une somme astronomique : 59,000 EUR par citoyen (EUR=120JPY), en fait c'est surtout les personnes ayant 10-40 ans aujourd'hui qui paieront l'irresponsabilité des politiques. Il n'est pas exagéré de dire que chaque enfant japonais a aujourd'hui le poids d'une dette publique de 100,000 EUR. Les manuels d'école continueront pourtant à le noyer dans des mythes sur les compétences des bureaucrates de Tokyo.

Les dettes publiques sont tenues à 90% par les résidents japonais, 10% par les étrangers. Quelques liens utiles :
http://www.oftwominds.com/japan.html (2001)
http://www.jref.com/forum/showthread.php?t=19173 (2002)
http://ideas.repec.org/p/eab/macroe/481.html (2005)
http://www.mof.go.jp/english/pp_review/ppr001/ppr001d.pdf (2005)
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601068&refer=economy&sid=adwtzswg7pgc (July 2007 - très intéressant)

Mon sentiment : la question de la dette publique japonaise fait couler très peu d'encre. Faites une recherche sur Google et vous trouverez peu d'information récente. La crise financière partie des subprimes américains a eu pour effet indirect d'augmenter le yen de 20% en 3 mois (deleveraging des hedge-funds qui étaient fortement en "carry-trade" sur le yen) ==> l'économie basée fortement sur l'exportation chute ==> budget 2008/2009 se degrade ==> le rating de la dette se dégrade en 2009/2010. La question est de savoir à partir de quand l'état japonais pourrait être considéré insolvable ??? La peur pourrait déclencher une hausse des taux longs. A suivre ...