Mes souhaits pour la reconstruction de Sendai et villes côtières du Nord-est touchées par le séisme et tsunami
- Ne pas se précipiter, prendre en compte les améliorations nécessaires
- Redéfinir les plan d'occupation des sols avec des parcelles plus grandes. Besoin probablement d'une nouvelle gouvernance pour gérer ce changement difficiles et impliquant de nombreuses organisations (juridique, fiscal, etc.)
- Imposer des niveaux d'isolation thermique corrects (murs, vitrage et toiture)

- Encourager plus de constructions en béton avec balcons ou toiture débordantes au moins côté sud et ouest pour protéger du soleil l'été
- Encourager fortement les parkings souterrains sous bâtiments publics et privés afin que les zones entre bâtiments actuellement utilisées par les véhicules soient récupérés par la nature
- Encourager les maisons collées les unes aux autres pour gagner de l'espace et diminuer les pertes thermiques. Imposer isolation phonique de bonne qualité entre ces différentes maisons collées (mur double etc.)
- Développer les nouvelles constructions plutôt sur les hauteurs quand c'est possible
- Réserver les zones les plus bases (risque de tsunami) pour des zones agricoles, parcs et centres sportifs quand c'est possible
- Encourager les joint-ventures avec sociétés étrangères qui apportent de la valeur ajoutée (doubles vitrage etc.)

Zone à risque de radiation autour de Fukushima Daiichi
- Définir le(s) périmètre(s) une fois la situation définitive connue
- Interdire les reconstructions dans cette zone
- Développer (laisser se mettre en place) un grand parc naturel et aussi campings dès que la situation le permettra

A ce jour trop d'inconnus sur le sujet : niveau de risque, distances de sécurité, nombre d'années de confinement de la zone.